Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 22:45

  5448028431_cf359980a5.jpg J'ai la partition du premier mouvement du concerto pour deux violons de  J.S Bach sur mon pupitre et je l'ai presque dans les doigts.  "Je le tiens " comme on dit dans le jargon des musiciens.
Une situation à laquelle je n'aurais même pas osé rêver il y a six mois alors que je reprenais mon instrument après une trève de plusieurs décennies.

    Pourquoi parler aujourd'hui de cette oeuvre plutôt que d'autres que j'ai jouées avec le plaisir de la remise en doigts et de la maîtrise de l'archet retrouvées peu à peu? Pourquoi ne pas avoir évoqué Vivaldi, Mozart, Bach pour d'autres morceaux que ce concerto et bien d'autres compositeurs que j'ai aimé interpréter avec une certaine "boulimie de notes" (dixit ma professeure Brigitte) après un trop long sevrage?
   Parce qu'elle est liée à ma première vraie émotion musicale alors que j'avais à peine quinze ans.: Deux amis violonistes, de quelques mois mes ainés, ont entamé la répétition du  concerto de Bach en vue de la préparation d'un petit concert d'amateurs. C'était une totale découverte pour moi, ma culture musicale se résumant aux extraits que j'avais étudiés ou aux standards que je pouvais entendre parfois à la radio. Je n'allais pas aux concerts et ne possédais pas de "tourne-disque" comme l'on disait alors. Lorsque les premières notes ont résonné et que les violons ont entamé leur dialogue, j'en ai eu le souffle coupé: je me souviens d'une tension extrême dans l'attente de leurs phrases alternées ou se chevauchant dans des enchaînements de doubles croches brillantes ou sourdes. J'ai adoré les passages des graves à l'aigu, dansant sur les cordes. La ligne harmonique a pénétré  en moi pour s'y graver à jamais dans ces instants de sublime découverte. Depuis, à chaque fois que le hasard des programmations me permet d'entendre de nouveau ce  double concerto en ré mineur, je retrouve cet émoi particulier, je ferme les yeux et me retrouve toute jeunette, béate d'admiration devant ceux qui pouvaient jouer d'aussi belles créations. Je sais maintenant que l'on pouvait beaucoup mieux jouer, j'ai pu apprécier des interprétations magnifiques et historiques comme celle du duo Oïstrakh et Ménuhin ou plus récentes de virtuoses, mais c'est celle de mon adolescence qui me revient toujours avec son tempo et surtout ses sonorités chaudes.

   Et maintenant, il m'est donné de jouer moi-même cette oeuvre majeure dans ma vie (puisqu'elle m'a vraiment ouvert les portes de la musique ), de faire sortir ces notes de mon violon centenaire et  de ressusciter la joie qu'elle m'avait donnée. Il reste à établir le dialogue  avec l'autre violon : il faudra des efforts et du temps mais quel bonheur quand nous pourrons la donner à entendre !
   Et si la magie du concerto de Bach se reproduisait  ce grand jour?...Il y aura , qui sait, une autre Mimi...

NB: la photo est une image fantasmée d'une autre moi-même à quinze ans,

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans notes de musique
commenter cet article

commentaires

C comme Corinne 05/03/2011 00:03



Alors il nous faut là sur ton blog une petite vidéo...


L'émotion musicale est une pépite. Elle prend l'âme et le coeur qu'elle sert fort...jusqu'à pour moi essorer mes lacrymales quelquefois.


La musique rend vivant. Elle porte l'espoir ou le désespoir mais toujours elle nous embarque un peu plus loin.


Amitiés



Mimi des Plaisirs 05/03/2011 21:27



Je suis totalement d'accord avec toi pour ton analyse de l'émotion musicale. Nous sommes sur la même longueur d'ondes...
Mais sur le blog, point de video encore: je ne suis pas capable!!!Essaie sur "You tube"...à défaut..
Amicalement.




pichenette 24/02/2011 23:31



La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée. Platon






Mimi des Plaisirs 27/02/2011 19:11



Platon en personnepour commentaire! ouh lala, c'est trop!
 N'empêche qu'il doit avoir raison, le philosophe, et du coup, je me sens mieux!
Merci!



Gourmandise 24/02/2011 09:40



Un très belle évocation du pouvoir de séduction de la musique. Quand j'assistais à des concerts, l'été, dans de vieilles églises de campagne, avec mes parents, j'ai eu parfois le souffle coupé
par la passion de certains concertistes et je me prenais à rêver et à fantasmer sur les notes qu'ils jouaient.


Je suis sûre que tu y arriveras MIEUX ou du moins tout aussi BIEN qu'eux! Bises 



Mimi des Plaisirs 27/02/2011 19:04



Quel encouragement à continuer, mais la route est ardue pour émouvoir un auditoire aussi sensible que toi! Bises en attendant le concert de la semaine...



Héloïse 24/02/2011 09:36



Ouf! Heureusement que ce n'est pas toi... c'est un garçon!



Mimi des Plaisirs 27/02/2011 19:02



Crois-tu vraiment? Peu importe, c'est une image virtuelle...Ce qui compte, c'est le violon et la jeunesse!