Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 19:13

Pour ce défi 51 du jeudi en poésie, j'ai retenu parmi les thèmes proposés par Catietchris, celui de "Poussières d'étoiles" et je propose un poème du recueil STELES que  Victor Ségalen a écrit entre 1910 et 1913 lors de son séjour en Chine:

            LES MAUVAIS ARTISANS
 
     Ce sont, dans les vingt-huit maisons du Ciel; la Navette étoilée
            qui jamais n'a tissé de soie;
      Le Taureau constellé, corde au cou, et qui ne peut traîner  
            sa voiture;    
  
                            2940665939_c33834177e.jpg         


      Le Filet myriadaire si bien fait pour coiffer les lièvres et qui n'en
             prend jamais;
      Le Van qui ne vanne pas; la Cuiller sans usage même
             pour mesurer l'huile!
      Et le peuple des artisans terrestres accuse les célestes d'imposture
             et de nullité.
      Le poète dit: Ils rayonnent

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans Défis et Jeux Littéraires
commenter cet article

commentaires

pichenette 28/03/2011 13:16



Navette, taureau, filet, van, étoilé, constellé, myriadaire, tout cela est beaucoup trop sintillant pour moi!



Mimi des Plaisirs 28/03/2011 19:04



C'est un peu "space" en effet...



Gourmandise 19/03/2011 01:30



Segalen... pour moi, des mauvais souvenirs. Mais à la relecture de ce passage choisi, l'âge aidant peut-être, j'en découvre la poésie. Bises



Mimi des Plaisirs 19/03/2011 17:28



Je trouve que cette vision des constellations est pleine de vitalité et de réalisme" poétique".
Il manque malheureusement à ma reproduction du poème de Ségalen l'épigraphe inscrite en idéogrammes chinois qui lui donne un charme et force l'imaginaire occidental.

Je suis contente d'avoir modifié un peu ta vision de Ségalen poète.
Bises et à bientôt pour d'autres découvertes.



Catheau 18/03/2011 21:31



Le Poète a raison d'écouter les Chinois  : la vraie vie n'est-elle pas dans le ciel ?



Mimi des Plaisirs 19/03/2011 17:23



Ségalen dans ce poème a repris un passage du "Che king", classique de la poésie de la Chine ancienne, porteur de philosophie.
Amitiés.



catiechris 17/03/2011 20:58



C'est un beau poème, un beau partage de scintillement !!!



Mimi des Plaisirs 19/03/2011 17:18



Merci à toi de m'avoir donné , par ton défi, l'occasion de revenir à la lecture de Ségalen, un poème de Stèles en entraînant un autre...
Je crois que je vais tenter l'écriture de la lettre pour lundi...mais ce sera vraiment une grande première!