Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 19:37

      Pour ce jeudi sans contrainte poétique, je choisis un poème  que j'aime depuis toujours, que j'ai offert à la découverte maintes fois et qui donne la force et des raisons d'aimer vivre sa vie en dépit de tout.


   Il s'agit d'un poème de  Jules Supervielle écrit en 1943:

      Hommage à la vie

           C'est beau d'avoir élu
           Domicile vivant
           Et de loger le temps
           Dans un coeur continu,
           Et d'avoir vu ses mains
           Se poser sur le monde
           Comme sur une pomme
           Dans un petit jardin,
           D'avoir aimé la terre,
           La lune et le soleil,
           Comme des familiers
           Qui n'ont pas leurs pareils,
           Et d'avoir confié
           Le monde à sa mémoire
           Comme un clair cavalier
           À sa monture noire,
           D'avoir donné visage
           À ces mots:femme, enfants,
,          Et servi de rivage
           À d'errants continents,
           Et d'avoir atteint l'âme
           À petits coups de rame
           Pour ne  l'effaroucher
           D'une brusque approchée.
           C'est beau d'avoir connu
           L'ombre sous le feuillage
           Et d'avoir senti l'âge
           Ramper sur le corps nu,  
           Accompagné la peine
           Du sang noir dans nos veines
           Et doré son silence
           De l'étoile Patience,
           Et d'avoir tous ces mots
           Qui bougent dans ma tête,
           De choisir les moins beaux
           Pour leur faire un peu fête,
           D'avoir senti la vie
           Hâtive et mal aimée,
           De l'avoir enfermée
           Dans cette poésie.
   
               Jules Supervielle
                    (1884-1960)

 

                                                           
                                                                  Claude Monet

                                                              (1840-1926)
       
               

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans poésie
commenter cet article

commentaires

mansfield 02/06/2013 20:53


A relire en effet chaque fois que la vie semble terne! Bonne semaine à toi

Mimi des Plaisirs 10/06/2013 18:18



Merci Mansfield pour ce partage poétique et amical plein d'optimisme!
 Belle semaine à toi aussi avec un soleil revenu, espérons-le!



Etienne 01/06/2013 19:08


Chère Mimi,


le défi poétique n'existe-t-il plus  ou rencontrez-vous d'autres turbulences?


Amitiés de votre fidèle  lecteur Etienne qui n'a toujours pas réussi à prendre contact  avec vous pa'r le biais de votre page d'accueil...


Etienne.

Mimi des Plaisirs 10/06/2013 18:16



Rebonjour Etienne
 Vous vous êtes inquiété à juste titre: je n'allais pas très bien  jusqu'à ces jours -ci. Quant au défi, il existe toujours, mais le thème est désormais le plus souvent libre.
 Je vous explique pour le contact:sous la petite photo(moi en manteau rouge) à gauche de la page des Plaisirs de Mimi, plusieurs propositions. Vous cliquez  sur le mot "contact". Vous
arrivez alors sur une page  où l'on vous demande d'inscrire vos coordonnées qui vont servir à me faire parvenir votre message personnel (mail, etc...). Dans la case réservée au message ,
vous me dites ce que vous voulez , mais surtout vous me donnez votre mail postal pour que je puisse vous joindre ensuite sans passer par over-blog pour des messages plus personnels. Ensuite, vous
recopiez le cryptogramme(plusieurs à la suite peuvent être proposés par sécurité)et envoyez. Normalement, cela fonctionne. Mais vous pouvez réitérer au cas -où...
 Bonne chance!



fanfan 27/05/2013 13:10


Un très beau poème pour la vie!


Bonne journée; amitiés

Mimi des Plaisirs 10/06/2013 17:56



Avec retard, me voici enfin après une période difficile.
Merci Fanfan pour ta visite et ce partage  autour de ce poème de Supervielle. Il peut être d'un bon réconfort en nous rappelant le prix de la vie, c'est sûr!
 Bises amicales et à bientôt j'espère.



Etienne 26/05/2013 09:15


Chère Mimi,


Quel superbe poème, en effet, que celui de Supervielle! J'ai adoré -- en vrac --la fraîcheur de son inspiration, l'art des demi-teintes et  l'expression de sentiments délicats : c'est
vraiement un poème de la ferveur qui n'exclut aucune voix du monde ( "les moins beaux", " la vie


                              hâtive et mal
aimée",)


et quellle transparence d'écriture, quelle simplicité de vocabulaire et de versification : du grand Art!


 J'ai compris  commment cet "Hommage à la vie" pouvait être pour vous source de réconfort dans votre épreuve personnelle, "la peine du sang noir dans nos veines", tellement se dégage du
texte une vision paisible et attendrie, excellemment illustrée par le tableau de Monet qui m'a beaucoup fait penser à votre dernière photo de " Il a neigé des fleurs..."


   Merci pour ce moment poétique fort, pour ce choix d'un texte qui m'a beaucoup parlé à un moment de ma vie où, moi aussi, j'ai été dans la tourmente, mais cela s'éloigne et a eu le
mérite de me rendre, à la manière de Supervielle, plus attentif encore à toutes les voix du monde, a tous les appels du quotidien , du familier, dela vie. Merci encore!


  Bien amicalement, Etienne.


  PS: j'ai demandé à suivre des cours pratiques d'Informatique pour dépasser ce stade des seuls commentaires inscrits en marge d'articles de blog, je vous informerai de mes
progrès   Etienne


 

Mimi des Plaisirs 10/06/2013 17:38



Sincèrement, je suis très heureuse que ce poème vous ait autant "parlé"  et que vous ayez partagé mon attachement pour lui et relevé des mots forts et vrais dans le texte de Supervielle.
 Les mots qui chantent si simplement la vie sont un baume précieux quand on doute de tout et que l'on souffre. et pourtant, malgré eux, je n'ai pas réussi à tenir le cap et l'ordi est resté
muet. Je ne suis même pas allée dans mon havre de paix que vous trouvez vous aussi si beau et  apaisant. Il est vrai que le rapport avec monet est assez net et c'est un peintre qui m'a
ouvert , adolescente, les portes de l'intérêt pour l'art.
 Amicalement à vous.
 Mimi.



Etienne 25/05/2013 09:41


Chère Mimi, je reviendrai vous dire tout le bien que je pense de ce poème et de l'illustration qui l'accompagne, mais aujourd'hui est consacré à des contrôles post-opératoires . A bientôt donc.
Amitiés, Etienne.

Mimi des Plaisirs 10/06/2013 17:31



Je reviens vers vous, si tardivement! ... mais j'ai eu un grand passage à vide , trop de fatigue  aussi.
 J'espère que tout s'est bien passé pour vous pour ces contrôles, que vous êtes sur la voie de la guérison complète depuis ce courrier d'il y a15 jours déjà.
 Amitiés de Mimi.