Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 11:49

 medium_monet.2.jpg   Tableau de Claude Monet.
 
                LE REPAS PREPARE

  Ma fille, laisse-là ton aiguille et ta laine;
Le maître va rentrer; sur la table de chêne
Avec la nappe neuve aux plis étincelants
Mets la faïence claire et les verres brillants.
Dans la coupe arrondie à l'anse au col de cygne
Pose les fruits choisis sur des feuilles de vigne:
Les pêches que recouvre un velours vierge encor,
Et les lourds raisins blancs mêlés aux raisins d'or.
Que le pain bien coupé remplisse les corbeilles,
Et puis ferme la porte et chasse les abeilles...
Dehors le soleil brûle, et la muraille cuit,
Rapprochons les volets, faisons presque la nuit,
Afin qu'ainsi la salle, aux ténèbres plongée,
S'embaume toute aux fruits dont la table est chargée.
Maintenant va puiser l'eau fraîche dans la cour;
Et veille que surtout la cruche, à ton retour,
Garde longtemps, glacée et lentement fondue,
Une vapeur légère à ses flancs suspendue.

                     Albert Samain (1858-1900)
                             ( Aux flancs du vase- 1898)

Merci à Eglantine qui par son invitation à évoquer un poème en rapport avec la nourriture du corps m'a permis de rappeler à mon souvenir  et donc à le proposer, ce poème  d'Albert Samain.  Il dégage des réalités quotidiennes et familières que l'habitude nous a voilées leur intense poésie.
 Invitons-nous à sa table, celle des après-midis torrides de notre été, et croquons dans ses fruits ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Etienne 04/09/2011 08:48



J'avais le vague souvenir d'école d'un Samain  langoureux, décadent et ennuyeux mais là je découvre une très belle scène  de genre, même si les rapports humains me semblent très
anachroniques: le Maître, la servante qui n'a pas de nom,la crainte qu'il doit inspirer , tout celà fait fin de siècle. Maisc'est surtout un beau texte qui évoque bien un moment de torpeur de
canicule et le souci esthétique de "mise en scène" du repas qui va contribuer  au plaisir des sens, dans  un cadre naturel...Merci, Mimi, pour votre choix, et pour l'éclairage qu'il
porte sur un autre Samain...Amicalement, Etienne.



Mimi des Plaisirs 04/09/2011 21:36



Je partage assez votre analyse et comme je le disais à une autre blogueuse, l'invite ne me plaisait pas, me semblait décalée. J'aurais bien aimé me contenter de la  très belle évocation de
cette table, mais on n'ampute pas un poème n'est-ce -pas?
Ce Samain-ci n'a pas la fadeur décadente de certains autres poèmes et vraiment, je l'ai trouvé beau et dans la chaleur écrasante d'il y a trois jours, j'ai dressé une table qui lui ressemblait un
peu...et nous avon aimé!
A jeudi, au plaisir!
Amitiés.
Mimi.



Jeanne Fadosi 03/09/2011 14:43



Evidemment, si tu nous invites à la table d'Albert Samain et de Claude Monnet, que demander de mieux !


bises et belle fin de semaine



Mimi des Plaisirs 03/09/2011 23:00



Je fais table ouverte! ...Venez!...ce sont les artistes qui invitent...
bon dimanche, Jeanne!



Francine Clio 02/09/2011 15:00



Bonjour Mimi ; me voici revenue sur les blogs après 4 jours passés avec ma petite-fille.


Je me suis régalée de ton article , dans tous les sens du terme.


Bisous et passe un beau weekend .






Mimi des Plaisirs 03/09/2011 22:56



C'étaient donc quatre jours de plein bonheur!


J'espère que ce W.E aura auusi beaucoup de joies à t'apporter et bon et BEAU déjeuner dominical à la Monet...



Rodriguez Maggy 02/09/2011 14:06



J'aime beaucoup ce poème que je redécouvre grâce à toi, ce qui me gêne un peu, malgré sa beauté, c'est la servitude de la femme envers le "maître", et ce qui m'ennuie c'est que les jeunes filles
de ma génération ont été élevées ainsi ! Bien amicalement, Maggy



Mimi des Plaisirs 03/09/2011 22:53



Moi non plus, je n'aime guère les premiers vers..;mais ils datent de plus d'un siècle et s'adressent à la servante...On peut aussi les lire comme un désir de donner du sens aux gestes humbles de
mettre la table, la hâte de faire plaisir à un homme aimé.Pourquoi pas?


La place des filles vis-à-vis de l'autorité masculine a évoluée, du moins dans la prise de conscience depuis, heureusement! L'émancipation est bien amorcée en France, du moins.
Pour ce poème, je veux en retenir l'effort de faire de la banalité, un plaisir des yeux et des sens.
Bon dimanche autour d'une belle table!




adamante 01/09/2011 22:40



Goûter la fraîcheur et le parfum des fruits d'un été brûlant... un souvenir.



Mimi des Plaisirs 03/09/2011 22:40



Alors , il faut le savourer jusqu'à plus soif!...
Amitiés et bon dimanche avec d'aussi bons moments si possible