Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 16:45

 Thématique 74: La superstition, proposée par Enriqueta (http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com/)
         ......................................................................................................................................

    Accumulation de présages de mauvais augure, dans cette ode de Théophile de Viau écrite en 1621.
 Le poète, victime d'une sorte de conspiration universelle dont il perçoit les signes, subit la pression des menaces. Son "moi"  disparaît alors presque totalement dans la deuxième strophe comme englouti  dans cette construction imaginaire d'un monde à l'envers, apocalyptique, très baroque.
                          
dali-photo3                                                                                                S.  Dali                                                                                       

Vertiges
 
 Un corbeau devant moi croasse;
 Une ombre offusque mes regards;
 Deux belettes et deux renards
 Traversent l'endroit où je passe;
            Les pieds faillent à mon cheval,            
 Mon laquais tombe du haut mal;
 J'entends craqueter le tonnerre;
 Un esprit se présente à moi;
 J'ois Charon qui m'appelle à soi,
 Je vois le centre de la terre.

 Ce ruisseau remonte en sa source;
 Un boeuf gravit sur un clocher;
 Le sang coule de ce rocher;
 Un aspic s'accouple à une ourse;
 Sur le haut d'une vieille tour
 Un serpent déchire un vautour;
 Le feu brûle dedans la glace;
 Le soleil est devenu noir;
 Je vois la lune qui va choir;
 Cet arbre est sorti de sa place.


              Théophile de Viau (1590-1626)            

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 07/02/2012 19:18


je ne sais quel tourment l'habitait ou de quelle catastrophe il avait été le témoin, mais c'est une écriture très forte et très actuelle. J'aime beaucoup, merci de ce choix qui me le fait
découvrir


bises et belle soirée

Mimi des Plaisirs 08/02/2012 10:52



C'est aussi un exercice de style à la mode de l'époque baroque obsédée par la fragilité du monde, la mort ., la rupture de l'équilibre qui s'était établi pendant la Renaissance. c'est la période
où toute certitude est remise en cause.
 Moi aussi , je rédécouvre cet écrivain, je le trouve très en phase avec notre époque.
 amicalement.
 Mimi des Plaisirs



Catherine 05/02/2012 18:44


Si, si, des nouvelles de Faiel, il y en a, mais j'ai publié l'article plus tard, après manger, vers 21 heures. Le lien vers l'article au cas où tu ne l'aurais pas eu : http://laculturesepartage.over-blog.com/article-faiel-chez-le-veterinaire-98650640.html. A bientôt.

Mimi des Plaisirs 05/02/2012 22:51



Merci, lecture effectuée!...



pichenette 03/02/2012 14:06


Superbe dessin de Dali, magnifique.


Brrr! Charon , je ne connaissais pas, ah! Caron! Du coup, encore plus brrr!


Mis à part 2 ou 3 mots, on pourrait le croire actuel. Etrange, non? D'ordinaire le français de cette époque semble vraiment ancien.

Mimi des Plaisirs 05/02/2012 18:56



Comment ça , tu ne connais pas Charon le nocher? Pourquoi "Brrr" pour ce cher Pierre -Augustin Caron, je l'aime bien, moi? A moins que tu ne connaisses un troisième Caron-Charon- Karon, larron
peu recommendable?
 Blague mise -à -part, je l'ai trouvé d'actualité, Théophile  avec son monde à l'envers et tu as raison, sa langue est moderne. Ses rares "archaïsmes" ajoutent un charme pour nous.
J'ois, tu oies, il oit...Ce serait amusant d'essayer de les glisser dans une conversation .



Etienne 03/02/2012 08:36


Insolite et surprenant poème qui m'a fait découvrir Théophile de Viau... A côté des thèmes traditionnels baroques ( Calderon  et son Grand Théâtre du Monde n'est pas loin! ), j'ai aimé la
cadence , la délicatesse du verbe ( superbe le  "j'entends craqu eter le tonnerre" et j'ai ouvert mon vieux Robert pour en apprendre le sens n uancé), la manière de s'adresser aux (
nombreuses, ici )  superstitions du lecteur pour qu'il soit gagné par le même vertige ... dans l'instabilité baroque.


   L'onirisme du grand Salvador Dali nous préparait très bien à cette plongée dans la surréalité. Merci, Mimi, pour ce beau moment poétique et à jeudi.


                                
Bien amicalement, Etienne.

Mimi des Plaisirs 05/02/2012 18:36



Surpris? charmé par Th . de Viau?  tant mieux si vous avez apprécié cette lecture. Pour ma part, je le trouve aussi très moderne cette année où beaucoup sont effrayés par une perspective
annoncée de fin du monde...Et les présages pour certains s'accumulent. les superstitions ont la vie dure...
 Quant à Dali, il me fascine.
 J'espère que vous n'êtes pas envahi par la neige comme ici aujourd'hui. C'est beau,immaculé ce matin dans le jardin et dans les rues. Tout est ouaté, silencieux. Il fait bon dans la maison.
Mais demain, quand il faudra sortir...
 Bon lundi malgré le froid et à jeudi prochain mais je doute d' être inspirée...
 Amicalement.
 Mimi.



Catherine 03/02/2012 08:11


Merci pour le réconfort, Mimi. Je vais rechercher Faiel ce soir, en sortant du travail plus tôt. Edwyn est très content, il a passé la soirée avec nous, il a dormi toute la nuit avec nous, il
ronronne beaucoup, j'ai bien peur qu'il ne pense que Faiel soit parti pour toujours et qu'il nous a rien que pour lui .
Bonne fin de semaine et caresses à Fil de Soie.

Mimi des Plaisirs 05/02/2012 18:13



Pas de nouvelles de Faiel! Que se passe-t-il?
 La neige vous - a-elle bloqués comme ici?

Amitiés à toi et caresses de Fil de soie