Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 16:52

 Cette semaine encore  Voilier propose comme  thème du jeudi en poésie:  " sonore".
 
 
 Voici le chant du crapaud, tel que l'entendait Tristan Corbière (1845-1875) :" un chant sans air"...
 
           Le Crapaud

  Un chant dans une nuit sans air...
  La lune plaque en métal clair
  Les découpures du vert sombre.
 
  ...Un chant; comme un écho, tout vif
  Enterré, là, sous le massif...
  - ça se tait: Viens, c'est là, dans l'ombre...

  - Un crapaud! - Pourquoi cette peur,
  Près de moi, ton soldat fidèle!
  Vois-le, poète tondu, sans aile,
  Rossignol de la boue...- Horreur!-


  ...Il chante. -Horreur!!- Horreur pourquoi?
  Vois-tu pas son oeil de lumière...
  Non: il s'en va, froid, sous sa pierre.

  ..................................................................
                                                                                   la Vaque dé Jèrri, sculpture.
   Bonsoir - ce crapaud-là c'est moi.               Crapaud_La_Vaque_de_Jerri_sculpture.jpg

                 Ce soir, 20 juillet.
 
        Tristan Corbière - Les Amours jaunes, 1873

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Catherine 15/09/2012 19:38


Encore un poète que je ne connaissais pas ; il y en a qui aime le chant des crapauds.


Bon weekend

Mimi des Plaisirs 20/09/2012 19:39



A vrai dire, le chant du crapaud, c'est pas terrible, lugubre et lancinant! Je préfère les grenouilles....Quoiqu'à force!... ça donne le blues aussi!



Etienne 13/09/2012 20:55


J'ai de nouveau accès à Internet,  après dix jours de problèmes, et je n'ai pas résisté à venir voir si par hasard ... Je n'ai pas été déçu !  Le  poème de Corbière, ici
superbement  illustré,  est une belle surprise de recherche d'écriture (quelle syntaxe disloquée!) et quelle  auto-dérision  dans l'assimilation du poète au crapaud...


   Merci de m'avoir fait connaître ce texte qui va rejoindre mon anthologie " perssonnelle" et à jeudi-poétique prochain. Amicalement, Etienne.

Mimi des Plaisirs 20/09/2012 19:04



Bonjour Etienne, avec moi aussi une bonne semaine de retard , mais pour bien des raisons...
 Je suis contente que ce texte un peu spécial vous ait plu. Il n'a pas eu beaucoup d'adeptes ...Le crapaud a du faire fuir : anti-poétique par excellence...
  J'ai franchi les siècles ce jeudi mais vous devez connaître!...
 Amitiés.Mimi.



tipanda 13/09/2012 19:03


Chouette ! Les crapauds ne sont pas aussi dégoûtant qu'on le dit ; surtout, ils ne sont pas visqueux.

Mimi des Plaisirs 20/09/2012 19:00



Si tu le dis!...
J' en ai vu parfois sortir de la boue , je ne les pas trouvé très séduisants... Mais j' aimerais croire aux contes...( ils cacheraient un bel homme!...)