Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 15:24

 Aujourd'hui, pour illustrer le vent, je fais appel  au poète Pierre Reverdy. Dans le recueil, Plupart du Temps, II, écrit entre 1915 et1922, dans la partie "La guitare endormie" datée de 1919, se trouve le poème RUBAN BLANC.
  Le voici, témoignage d'une sensibilité aiguë au monde élémentaire:

  
                 RUBAN  BLANC                                        
                                                                                           2534290546_60f53dba2f.jpg
 Par le tuyau du ciel ouvert, le vent arrive
 Un nuage affolé poursuit son ombre sur la rive
                  Et sur le hâle du plafond
 Une ligne blanche
                  Plus large
 Où le profil brutal monte vers l'horizon

 Dans la marge le ciel se froisse

                  Tout le long de l'eau radoucie
 Sur la peau moite de la plage
 Où les pas sont à peine inscrits

                   La fenêtre au dernier étage
 Un chemin découvert par où viendra la nuit
 
                       Pierre Reverdy
                                      Editions poésie/gallimard 1969

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 06/05/2011 17:06



un poète qui mérite bien qu'on le fasse mieux connaître. Merci de ce choix



Mimi des Plaisirs 06/05/2011 18:34



Sa poésie n'est pas très facile, mais il a tant d'images à faire rêver!



Alice 05/05/2011 20:56



"sur la peau moite de la plage", ainsi est le grand poète et ses images. J'aime bien lire Pierre Reverdy, merci de nous le rappeler. Amitiés 



Mimi des Plaisirs 06/05/2011 18:24



J'ai un faible moi-aussi pour la poésie de Reverdy de cette époque  que je trouve très suggestive pour l'imaginaire. Merci de ce partage.
Amitiés.