Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 20:14

    Pour ces jours un peu particuliers de l'année où parler de la mort et des morts est naturel, un poème d'André Frénaud, écrit justement un 3 novembre 1961 et que j'ai découvert ce soir avec émotion.
 Le voici en partage ce poème à lire avec le coeur,  hommage aux disparus, chant de vie et d'amour.
      
               Une bouffée des morts
 
  
Je n'ai rien oublié de ceux-là que j'aimais.
   Ils s'étaient enfoncés, ils vont reprendre force,
   me touchant à la gorge.
   Sous tant d'années enfouies, la lumière ce soir
   retrouvant la splendeur, une larme les monte,
   les bien-aimés gisant par mes printemps défaits.
   Leur donnant accès entre les grands arbres d'au-

             jourd'hui,
   sous les nuages d'aujourd'hui,
   bousculés dans un arc-en-ciel impatient,
   tous mes éclats d'enfant parmi les corps furtifs.

   Je repars avec eux, loin dessous mon visage.
   Je descends dans l'ombre qui nous gouverne,
    faisant figure ici puisqu'ils m'ont mis au jour
    ces morts, encore vivant si j'en suis la mémoire,
    veilleur ou bien tombeau _ De moi aussi tombeau,
    ornementé puisqu'il le faut,
    d'un sourire agréable sur le revêtement.

  
   André Frénaud ( 1907- 1993)
         in "Depuis toujours déjà"-1970-  éd Gallimard
  

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Etienne 04/11/2013 08:42


Quel beau texte de sensibilité et de justesse qui nous donne du sens, en cette période de Toussaint maussade ( le rite religieux avait bien choisi la date!) mais qui est loin ici de nous confiner
dans la morosité ou la tristesse. " Une bouffée des morts", c'est cette bouffée d'oxygène  que nous procure ce que les marins appellent l'embellie qui éclaire la tempête et la fait
momentanément oublier.


 Comme le dit le petit texte d'introduction,c'est bien un chant de vie et d'amour:gagné par l'émotion, le lecteur, par ses larmes et par sa gorge nouée, évoque les disparus dont il vient
peut-être, comme je viens de le faire, de fleurir les tombes, et la lumière de l'éclaircie, l'arc-en-ciel ,symbole d'alliance, je crois, restituent des moments heureux que nous avons vécus avec
nos morts. Et s'ils m' entraînent dans leur sillage ( "je repars avec eux" )," l'ombre qui nous gouverne" n'est finalement pas effrayante, elle nous rappelle simplement la condition humaine qui
est certes de pleurer les défunts mais aussi de ne pas sombrer dans la mélancolie : c'est aussi un chant de vie que quiconque s'est approché de la mort, par maladie ou accident, comprend et
adopte comme ligne de conduite.


Un très beau texte, certes poétiquement faible, mais qui vaut surtout pour les images et cette idée de familiarité positive avec les morts, retrouvée le temps d'un rite et prolongée tout au long
de l'année, par la magie d'évocation, la force du souvenir...


Merci, Mimi, de cette publication qui m'a procuré du réconfort , en ces jours de pluie, vent et tempête...


A jeudi-poétique prochain? Etienne.

Mimi des Plaisirs 04/11/2013 18:41



Un partage ému et sensible avec vous Etienne, autour de ce texte. Moi aussi j'ai été frappée par le titre assez incongru, par cette vision inattendue  du contact avec les disparus.
 Malgré la morosité de novembre, c'est une manière de renouer avec le plaisir de vivre, de ne pas se sentir seuls. Alors, il nous reste à sourire...
 Amitiés de Mimi.



flipperine 03/11/2013 00:48


un joli poème et nos disparus ils sont tjs avec nous dans nos coeurs

Mimi des Plaisirs 04/11/2013 18:35



Toussaint, c'était une occasion de publier ce poème, de rappeler nos familles disparues dans nos coeurs.
Merci de ton passage.
   Amicalement à toi



Coccinelle 01/11/2013 23:34


Bonjour Mimi, je découvre toujours chez toi des poètes que je ne connais pas, merci, et bon weekend. 

Mimi des Plaisirs 04/11/2013 18:29



Merci Coccinelle. Moi aussi, je joue à la découvreuse de poètes et j'ai plaisir à partager mes trouvailles avec mes ami(e)s de blog .
 Bisous.