Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 09:25

   Suggestion de thème pour ce jeudi en poésie 115: hasard - destin

     Voici  donc alliant les deux thématiques, ce poème de Charles Baudelaire, connu de beaucoup pour avoir été étudié et commenté lors de la scolarité...
 Hasard de la rencontre avec une passante, caprice du  destin  qui sépare ...


                                      A une passante

  

                       La rue assourdissante autour de moi hurlait.
                       Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
                       Une femme passa, d'une main fastueuse
                       Soulevant, balançant le feston et l'ourlet;

                        Agile et noble, avec sa jambe de statue,
                        Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
                        Dans son oeil , ciel livide où germe l'ouragan,
                        La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

                         Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
                         Dont le regard m'a soudainement fait renaître,
                         Ne te verrai-je plus que dans l'éternité?

                         Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
                         Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
                         Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais!

                                      
                                           CH. BAUDELAIRE
                                                 Tableaux parisiens (1857)

                                       
                        

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans poésie
commenter cet article

commentaires

flipperine 31/01/2014 00:36


un joli poème

Mimi des Plaisirs 12/02/2014 19:33



Simple mais riche d'échos personnels...
 Merci de ton partage et de ta visite.



etienne 30/01/2014 21:27


Quel bonheur de retrouver cette rubrique hebdomadaire qui m'a tant apporté!


J'ai , depuis le Lycée, toujours aimé cette poésie forte qui , selon moi, contient toute la destinée humaine: notre vie est faite de hasards mais rares sont ceux qui se concrétisent et comme le
dit si bien Baudelaire, il nous reste le peut-être que nous n'avons pas su saisir, ce qui me semble plus terrible que le " never more " ( " le jamais plus") qui n'est qu'amertume de notre
finitude, mais enfin nous avons eu un peu de concret ! Alors que cette rencontre qui nous a effleuré est une ironie du sort qui modifie à jamais notre destinée.


 En plus, chez Baudelaire, quelle modernité  et quel vertige ( pascalien ?), quel art de l'esquisse dans le portrait et quelle beauté du vers, dans ce sonnet d'une rare perfection
formelle !


Une pure merveille. Etienne

Mimi des Plaisirs 12/02/2014 19:38



Je n'avais pas pensé à cette confrontation du "nevermore" et du "peut-être". Très fine votre analyse!
 Quant à la perfection du texte elle s'impose en toute simplicité: du grand art!



tipanda 30/01/2014 17:22


Je veux dédier ce poème


à toutes les femmes qu'on aime


pendant quelques instants secrets... (chanson de Brassens sur un poème également nommé "les passantes" ...dont le nom de l'auteur m'échappe.


Amitiés.

Mimi des Plaisirs 12/02/2014 19:27



Je ne connais pas mais apparemment c'est un peu le même motif poétique.


J'essaierai de retrouver l'auteur de ce poème.
 Amicalement à toi.



Nounedeb 30/01/2014 17:12


Un des rares poèmes de Baudelaire que j'aime!

Mimi des Plaisirs 12/02/2014 19:25



Il faut dire qu'il est réussi  et parle à chacun celui-ci!
 Bises amicales