Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 21:18

   Paru en août 2011 aux éditions Delcourt- Delcourt Jeunesse, cet album signé Yann Dégruel  illustre une des  HISTOIRES COMME ÇA de Rudyard Kipling(1865-1936), ouvrage  publié en 1902 . Après" L'Enfant d'Eléphant", c'est  LE CHAT QUI S'EN VA TOUT SEUL que Yann Dégruel a choisi de publier sous forme de bande dessinée .
le-chat-qui--.-Degruel-.jpg

  Ce recueil de Kipling comporte douze histoires qui expliquent aux enfants le comportement des animaux ou des humains. L'auteur l'avait illustré d' estampes de sa main.le-chatqui-s-en-va-tout-seul.jpg Chacune était aussi accompagnée d'un poème.  Ces Histoires étaient adressées à sa "Best beloved", sa" Mieux-aimée" , sa fille Joséphine qui mourut à l'âge de huit ans des suites d'une pleurésie. Le père s'adresse à elle comme s'il lui racontait des histoires pour l'endormir.
 Prix Nobel de littérature en 1907, cet écrivain qui avait souffert de l'éloignement de ses parents pendant son enfance a gardé un esprit curieux, malicieux et très jeune.
  Yann Dégruel  à travers son dessin a restitué cet univers qui allie fantaisie, réalisme et observation. Il reste fidèle à l'esprit et à la lettre de Kipling et reprend ainsi exactement l'énonciation de son modèle littéraire. Voici le tout début de ce récit qui se situe aux temps préhistoriques:
 

 Hâtez-vous d'ouïr et d'entendre, car ceci arriva, devint et survint, ô Mieux-Aimée, au temps où les bêtes apprivoisées étaient encore sauvages. 
 Le Chien était sauvage...et le Cheval était sauvage...et la Vache était sauvage...Et le Cochon était sauvage et ils se promenaient par les Chemins Mouillés du Bois Sauvage, tous sauvages et solitaires.

 Mais le plus sauvage de tous était le Chat. Il se promenait seul et tous lieux se valaient pour lui.

    Effectivement, le chat est l'animal qui garde une part de sa sauvagerie primitive, celui qui ne se lie jamais mais sait profiter  de la situation , ruse au besoin, se laisse apprivoiser...mais provisoirement! Il constitue le fil directeur de l'histoire et la manière dont le dessinateur l'a croqué rend bien les facettes  de son indéracinable goût de la liberté et de son goût pour les siestes prolongées en grand jouissif qu'il est. Pour ma part, je le trouve irrésistible!...

    L'histoire revient à répondre à la question: Comment apprivoiser, dans l'ordre: l' homme mal dégrossi et peu inventif, le chien sauvage, le cheval, la vache, le cochon? Ce rôle incombe à la femme, présentée comme seule détentrice de l'intelligence et de la capacité d'adaptation.  Quand on est une femme qui connaît l'art du feu, de la cuisine et de la couture et que de surcroît on est belle, c'est facile! On obtient tout ce que l'on veut...On le sait depuis toujours: son arme, c'est bien sûr la tentation!... Promesses de plaisir de la chair, de la nourriture, de la chaleur, de la sécurité...Tous succombent  et se soumettent...
   Idéologie attendue, évidemment  traditionnelle, très fin de siècle mais dans le dessin  de Dégruel, la femme est sublimée! De même que le chat, son égal en ruse...
   planche lechat qui
  
  Le chat, déclaré "ni ami, ni serviteur" par madame, devenue mère, belle et sage est indésirable dans la caverne. Qu'à cela ne tienne! Un marché est conclu avec elle et par trois fois, le chat provoquera ses louanges . Il a gagné : nourri et logé mais totalement libre, en échange de quelques  menus services!
    Le dessin réactive le texte, déjà fort beau: les couleurs sont vives, le trait vif, les personnages bien campés et  croqués avec humour, caricaturés avec bienveillance. Les scènes préhistoriques sont conformes à l'imagerie populaire mais revisitées avec une distance amusante.

    En conclusion, un album -jeunesse  fort apprécié aussi des grands , au graphisme séduisant. Un beau choix.
 
 Dessinateur et scénariste: Yann Dégruel
 Editeur: Delcourt         ISBN:978-2-7560-2512-4
 août 2011-44 planches en couleurs


Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans albums et bandes dessinées
commenter cet article

commentaires

pichenette 21/02/2012 11:44


Intéressant! A ton avis, c'est lisible par une enfant de 7 ans? Les dessins ne sont pas trop adultes? Si oui, alors: et on note!


(je l'aime celui-là, je vais le ressortir jusqu'à plus soif!)

Mimi des Plaisirs 04/03/2012 16:29



Je réponds bien tard ...mais j'étais en pause pour cause de vacances. Tu avais deviné sans doute qu'il y avait une bonne raison à mon silence!
Je dirais que c'est possible mais que huit ans, neuf ans, c'est peut-être mieux. Mais tout dépend de son rapport au livre et à la BD. Rien d'impressionnant dans les dessins, ceci dit...



Catherine 12/02/2012 23:04


Je le note car j'avais beaucoup aimé L'enfant d'éléphant !


Bonne semaine.

Mimi des Plaisirs 13/02/2012 14:18



J'ai vu qu'il vient de sortir un nouvel album ces jours -ci "La première lettre". Il est productif ce jeune dessinateur. J'essaierai de trouver son album à la médiathèque, mais il a toujours un
temps de décalage entre la publication et l'achat...
 Bises.