Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 14:36

 


Les asperges! quel titre accrocheur!
On pourrait s'attendre à un traité sur la culture des asperges destiné aux jardiniers amateurs ou à un livre de cuisine sur l'art de préparer le dit-légume ou encore , par dérision, une histoire sur les grandes filles maigres trop vite poussées en graine. La première de couverture propose un gros plan sur les tiges d'asparagus agitées par le vent...
Alors, est-ce un indice suffisant pour l'interprétation botanique?


asperges.jpg
Il sera effectivement question d' asperges dans ce petit roman, signé Catherine Soulard: elles sont l'obsession d'Arsène Pouillot, vieil homme bougon et rustre, convalescent, et l'ingrédient qui permettra à sa garde-malade, Ame, de l'apprivoiser. Préparer des asperges, plat favori du vieil homme, apprendre à la citadine l'art de placer les précieuses griffes permet de briser leurs réticences communes et de créer la confiance: il transmet un savoir-faire familial, elle, reçoit.
« De ma vie, personne n'avait cru bon de m'entretenir d' asperges. J'en mangeais parfois, un point c'est tout, je n'en faisais pas un plat. Le père Pouillot, lui, « était intarissable, cette plante était extraordinaire et patati et patata, il lui arrivait même d'employer des mots que je connaissais pas comme « dieuhique » par exemple. (..)Pour tout avouer, le père Pouillot me bassinait avec ses asperges, il en était cinglé .(..) ...Tout appartenait au domaine de son enfance, les asperges , c'était son vert paradis à lui. »

Ame, au prénom prédestiné, devient bientôt l'oreille qui retient et la main qui transcrit les souvenirs qu'égrène Arsène, le jeudi, pendant trois ans. Elle noircit trois cahiers sous la relecture exigeante du vieil homme. Elle habite juste à côté, dans la maison que sa marraine lui a léguée. Elle a tout quitté, son métier d'infirmière, ses responsabilités, ses collègues et amis pour venir « s'enterrer » à Mérigny dans le Berry, avec Minne , sa chatte. Elle aussi se sent seule, elle attend vaguement autre chose, perdue dans ses souvenirs et ceux de l'ancienne habitante des lieux , la fantasque Anna de Beaumont.
Le récit coule au gré des confidences, la petite histoire se mêle bien sûr à la grande, les écheveaux des vies se mêlent, la vérité si longtemps tenue secrète est mise à nu, les passions se réveillent, intactes. Petites gens, grands coeurs... Ame réapprend la vie avec Toni, le vétérinaire, Arsène en a fini avec la sienne quand tout est dit.
Le roman commençait dans les fleurs de millepertuis, dans le chatoiement sensuel de «  leurs vibrations lumineuses », il se termine au pied du mur mitoyen, à l'emplacement des asperges d'Arsène.

Mon avis:
Ce livre est plein de tendresse retenue, de rudesse et de délicatesse. Fait de récits qui se croisent, l'un oral, l'autre , tout intérieur, il conduit le lecteur vers une connivence intime avec les deux protagonistes.
Les contre-points poétiques ou les considérations du jardinier, celles sur le chat, apportent de la légèreté, voire de l'humour. La vie quotidienne aussi dans ce petit village du Berry est campée avec un tendre regard critique qui fait sourire.
Un sujet grave traité avec tact et originalité. Un bon moment de lecture. Un bon scénario à la Jacques Becker.
____________________________________________
L'auteure:
Catherine Soullard est romancière et critique de cinéma. Elle est l'auteur de Bouchère(Calmann-Lévy 2006) et de Johnny(Le Rocher, 2008).
Editions Le passage, diffusion Seuil- janvier 2010- 156 pages
ISBN 978-2-84742-145-3

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans littérature
commenter cet article

commentaires

La librivore 27/09/2010 21:42



C'est incroyable tous ces auteurs que je ne connais pas. Lire rend inculte car c'est toujours oublier plusieurs pour en lire un seul . C'est un paradoxe ...


Bon au moins, avec toi, j'aurai au moins connaissance de ces asperges-là ...



Mimi des Plaisirs 04/10/2010 10:34



Tant mieux si mes lectures débouchent sur des découvertes pour toi et d'autres! C'est le principe de l'échange de blog à blog. C'est pareil pour moi et j'ai plaisir à lire dans les pas des autres
lecteurs et lectrices.



Fadette 27/09/2010 09:59



Mais oui Mimi : fan de George bien sûr ! De "François le Champi", du "Marquis de Villemer"...de Nohant et de Gargilesse. Quelle personnalité à mille facettes avait cette femme !



Mimi des Plaisirs 04/10/2010 10:23



Tout à fait d'accord avec toi. Moi, j'ai un faible pour" la mare au diable" que j'ai découvert à l'adolescence et qui m'a incité à lire d'autres oeuvres. Il y a quelques années, nous avons visité
la demeure de Nohant chargée de souvenirs.



Nina 27/09/2010 09:22



je le note pour le mettre dans ma prochaine commande.....



Mimi des Plaisirs 04/10/2010 10:19



C'est effectivement un bon moment de lecture. Tes lecteurs devraient être tentés!



Fadette 24/09/2010 08:08



Merci beaucoup pour cette présentation ! Je ne connaissais pas du tout ce titre, je ne sais pas s'il est récent mais c'est le genre d'histoire qui m'attire. Et en plus cela se passe dans le Berry
! Je vais essayer de me le procurer.



Mimi des Plaisirs 26/09/2010 22:28



Il doit se trouver facilement:il est sorti cette année. La lecture en est plaisante et les points de vue variés.
 Merci pour cette visite! au plaisir de te retrouver...
 Fadette ... fan de George?



Gourmandise 22/09/2010 20:25



Ma foi, ce livre semble posséder une tendresse bien sympathique. A lire quand la pluie viendra, donc.



Mimi des Plaisirs 23/09/2010 16:20



Alors, c'est pour bientôt! les nuages arrivent, avec orages à la clé sans doute: c'est bon pour les asperges de toutes espèces