Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 22:29

         4635818040_c31b715148.jpg
Merci au commissaire Brunetti de nous avoir fait découvrir un des plus grands opéras du monde, ses coulisses, ses loges, son orchestre, ses fauteuils et ses balcons, ses escaliers et ses buffets somptueux les soirs de première, ses divas et ses maestros, ses grands airs de Verdi. Merci surtout de nous avoir fait pousser les portes des palais de Venise et  celles des taudis, arpenter les ruelles, naviguer sur le grand canal, les canaux en gondole ou vaporetto, fouler le pavé des places ou des quais, pénétrer dans le cimetière aux croix blanches  au milieu de la lagune, d'avoir franchi les ponts, pataugé dans l'eau de pluie de la place Saint-Marc, partagé l'existence sereine et  quotidienne des vénitiens, celle des milieux huppés des vedettes de l'opéra .. et tant d'autres merveilles sous la lumière aux reflets irisés, au crépuscule ou dans la nuit...
  Beau voyage  pour accompagner l'enquête que mène le fort sympathique commissaire Guido Brunetti, homme calme, réfléchi,plutôt bel homme, mari et père attentif, flanqué d'adjoints tout aussi naturels.
  Le vieil et incomparable maestro vient d'être trouvé mort dans sa loge, une tasse de café renversée au sol, lors de l'entracte de la première de La Traviata. Pendant que le spectacle se poursuit, avec le chef de remplacement, Brunetti et ses  confrères ont vite conclu à un empoisonnement au cyanure. C'est un assassinat : qui est le coupable? Des pistes, tout aussi plausibles les unes que les autres, s'ouvrent : sa personnalité tyrannique, son union désassortie, son passé sentimental étrange, ses exigences extrèmes vis- à- vis de ses musiciens et chanteurs sont autant de mobiles pour une vengeance éclatante. L'enquête progresse de façon très classique, linéaire, un peu à la manière d'Agata Christie et c'est l'étude psychologique et l'étude sociologique qui prévalent. En particulier, le milieu mondain , ses codes, ses potins divulgués à grand renfort d'alcool et de médisance, la grande bourgeoisie qui abuse de ses pouvoirs  avec une tartufferie confondante, le petit monde des artistes de haut niveau font l'objet d'un traitement intéressant.

  Ce téléfilm allemand de 2003,qui vient d'être diffusé ce soir sur France3, est une adaptation du premier roman policier de l'américaine Donna Léone, MORT A LA FENICE, qui sera suivi de dix-sept autres histoires mettant en scène le commissaire Guido Brunetti.
  Invitation à lire d'autres aventures? En tout cas, le charme un peu "soft" de l'atmosphère ( il n'y a pas une goutte de sang versé...) allié à un certain raffinement cynique de la cruauté mentale et de la perversion agit sur le spectateur et l'incite à devenir lecteur, d'aller fouiller un peu plus avant dans cette littérature d'enquête policière disponible chez Calmann- Lévy.
  Mais sans doute, beaucoup d'amateurs de romans policiers connaissent -ils déjà ces histoires et le commissaire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans échappées belles
commenter cet article

commentaires

Richard 30/06/2010 21:07



Si ton mari lit Nancy Huston avec cette chaleur ... Attention aux "dommages collatéraux"


Oui, tous les romans de Donna Leon avec le commissaire Brunetti se situe dans Venise ... et c'est tant mieux !


Bonne soirée !!!!



Mimi des Plaisirs 04/07/2010 11:00



Je t'avais répondu par un petit trait d'humour, mais overblog m'a prévenue que je m'étais plantée...Je devais être troublée!...
Merci  pour les infos sur Brunetti: j'ai retiré deux livres à la médiathèque, immédiatement chipés par ma fille!
J'attendrai pour le voyage à Venise : c'est ça l'amour maternel



Richard 30/06/2010 11:46



Bonjour Mimi,


J'adore Donna Leon. Et son commissaire Brunetti. Et surtout Venise !


Bref, je te conseille tous ses livres: du très bon roman policier, pas noir mais tellement prenant, un peu de critique de société et beaucoup de culture.


Et pour le plaisir de la découverte de cette auteure américaine qui vit depuis plus de 20 ans à Venise, elle a écrit un recueil de réflexions qu'elle a publié sous le titre de "Sans Brunetti". On
y découvre une Donna Leon drôle et sympathique avec, de temps en temps, un très mauvais caractère.


À consommer sans modération !


Bonne journée



Mimi des Plaisirs 30/06/2010 20:15



Je suis contente de partager avec toi ce plaisir de la lecture policière! Pour une fois!
Je suivrai ton conseil, tes conseils. Tu es vraiment incollable dans ton domaine de prédilection...

Venise est-elle au coeur de tous ses romans?
Chez nous, il est vingt heures et la canicule commence à s'apaiser. Nous allons lire sur la terrasse en attendant la nuit. Nancy Huston a été accaparée par mon mari: il a l'air de beaucoup
apprécier. Je l'entends rire "coquinement"



Catherine 30/06/2010 10:35



Je l'ai regardé aussi ! Pas mal ! Surtout pour Venise effectivement ! Je ne sais pas si je regarderai tous les téléfilms mais j'en regarderai d'autres lorsque ce sera soirée TV ! J'ai déjà lu 2
ou 3 romans de Dona Leon, cette américaine qui vit à Venise, mais pour me rappeler les titres...



Mimi des Plaisirs 30/06/2010 20:06



J'irai voir à la médiathèque pour d'autres titres car j'ai bien aimé l'atmosphère de cette histoire et car Venise est encore une ville mythique pour moi. Je repousse d'y aller de peur d'être
déçue par la réalité.



Gourmandise 30/06/2010 10:24



Ce commissaire m'a l'air très séduisant... Moi qui me pique de littérature policière, je ne l'ai jamais lu. Ce sera ma prochaine enquête à la bibliothèque!



Mimi des Plaisirs 30/06/2010 20:08



Nous nous y retrouverons alors! J'espère qu'on ne se disputera pas les titres!!!!! hihihi