Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 18:00

 150x100-ctElsa popin a proposé pour cette quinzaine un thème inédit et aux ressources multiples:

 l'amour tragique à l'opéra.

 La première histoire d'amour absolu et tragique, mondialement connue est celle que Shakespeare a écrite et  que Charles Gounod a mise en musique dans son opéra ,elle  Roméo et Juliette.
 
 Le premier extrait que j'ai choisi exprime le bonheur de Juliette, sa foi en un avenir d'amour.

   



 Ironie tragique quand on connait la fin de l'idylle.
 Voici le deuxième extrait: la mort des amants:

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans notes de musique
commenter cet article

commentaires

etienne 20/02/2014 09:34


Chère Mimi, j'ai été bouleversé par ces deux extraits de Roméo et Juliette, si poignants et si bellement chantés par deux solistes hors-pair.


Autant le "Je veux vivre" nous apparaît familier, le chant du bonheur lorsque celui-ci est partagé, autant la scène finale, scène artificielle s'il en est,comme à la fin du Ruy Blas de Victor
Hugo, risque de sombrer dans le pathos, pire le ridicule. Mais la présence scénique des deux solistes, l'accord par fait de leur voix, la beauté du chant entrainent notre adhésion et nous touche
au plus profond de nous, meme si on est loin des adolescents de Shakespeare, fleurs coupées avant d'avoir vécu...


Du grand Art, deux passages intenses et un grand retentissement chez celui qui écoute!


Etienne

ellerium 18/02/2014 13:07


amours tragiques, c'est certain !

tipanda 14/02/2014 22:40


J'aimais beaucoup cette pièce jusqu'au jour où des amis collectionneurs de documents m'ont fait voir la version de Roméo et Juliette interprêtée par Laurence Olivier qui avait plus de 50 ans à
l'époque. Même si le talent de l'acteur y était, c'était d'un ridicule achevé. Depuis lors, j'éclate de rire dans les passages les plus tristes. Dommage, c'est ainsi qu'on tue les grands
sentiments.

jacques l ardechois 14/02/2014 22:07


J'ai reçu en cadeau d'anniversaire (c'est très recent) un casque d'écoute en HD, je peux te dire que depuis j'écoute la musique d'une autre oreille ... Tes choix sont magnifiques (moi qui
n'aimais pas trop l'opéra, j'ai apprécié)... Bises mimi, merci pour ce bon moment ..

Nounedeb 14/02/2014 19:24


Opéra romantique s'il en est. J'aime particulièrement "Didon et Enée" de Purcell - autre amour malheureux!


Bon weekend Mimi.