Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • Le blog de lesplaisirsdemimi.over-blog.com
  • : Plaisirs de la vie, de l'esprit, moments forts ou joies simples qui donnent du prix à l'instant ou qui se gravent dans le temps.
  • Contact

Recherche

Archives

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 20:08

 Je viens de découvrir la proposition de cette semaine: la pomme de terre !
   Sur le moment, j'en suis  restée coite mais j'ai repensé ensuite à une recette très traditionnelle du terroir Limousin  et à une goûteuse recette charentaise qui pourraient peut-être faire  l'affaire.

         Tout d'abord, LE MILHASSOUS.
     Il est pour moi un plat des fêtes familiales de mon enfance (  ne pas confondrele milhassous avec le millias à base, lui, de farine de maïs)

 Voici donc comment on le confectionne, le plus simplement possible mais avec du temps devant soi....
  1 heure de préparation
   40 minutes de cuisson
 Pour 6 personnes, prévoir 1 kg400 de pommes de terre pour en obtenir 1 kg
                                             200 grammes de lard gras
                                                   1 gousse d'ail
                                            1 petit bouquet de persil
                                                 Sel, poivre.


    Râpez les pommes de terre avec une rape à main (impératif!) puis laisser égoutter dans un chinois pendant une heure
      Préparer une persillade: mouliner le lard salé avec l'ail , le persil, saler et poivrer.
      Mélanger ensuite les pommes de terre et la persillade.
  
 Façonner de petites crêpes de la taille d'une paume de main et d'un 1/2 centimètre d'épaisseur (ou une grosse crêpe que l'on pourra découper ensuite.)
 Faire cuire à la poêle chaude et bien huilée 20 minutes de chaque côté.
 
 C'est prêt pour servir d'accompagnement à une viande en sauce ou à un civet.

 milhassous.jpg

   Nettement plus rapide à réaliser,  une variante du milhassous,  typiquement charentaise celle-ci, compte tenu de la quantité de beurre utilisé et de la qualité de la matière grasse...LES POMMES PAILLASSON.
   Ingrédients:  1,4 kg de pommes de terre
                        100 grammes de beurre
                         1demi-dl d'huile, sel et poivre.
                        
 Comme pour le milhassous, peler et laver les pommes de terre, les râper grossièrement à la main à la grosse grille.
 Mettre ce hachis dans une passoire, saler, poivrer afin de bien répartir l'assaisonnement.
 Mettre à chauffer le beurre et l'huile dans une grande poêle. Verser le mélange et aplatir à la spatule pour former une galette.
 Laisser dorer chaque face 6 à 8 minutes.
 Servir très chaud avec viande de boeuf rôtie, grillée ou sautée.

 
 A première vue, milhassous et pommes paillasson, dans la poêle, ont l'air d'être du pareil au même...mais si  vous humez leur parfum et si vous goûtez, ...vous sentirez la différence!

  Sur ce , je vais déguster une soupe traditionnelle en diable mais succulente avec pommes de terre, poireaux, carottes, oignon, gousse d'ail dont les proportions sont secret-maison.


   Bon appétit! 

  
 

 

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans gourmandises
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 15:24

 Pour la communauté "Ombre et Lumière" des saveurs d'automne selon l'idée de Christiane,  des pommes qui ont" l'odeur de mon pays" et des châtaignes qui sentent encore leur terroir.
     
 Petites en raison de la sécheresse mais d'une saveur inimitable, fondantes en bouche, mes pommes sont d'une espèce très ancienne.  Des "Calville blanche", des pommes à couteau, difficile d'en trouver dans le commerce, même sur les marchés...
    DSC03497.JPG
 Je les ai cueillies à pleine maturité: les fruits tombaient d'eux-mêmes dans mes mains quand je les touchais. Il en reste peu dans mes cagettes car elles ne se conservent pas longtemps. Il faut les déguster sous l'arbre, c'est encore mieux! et les pommes tombées, toutes ramassées, elles ont servi à faire de délicieuses compotes relevées par un peu de canelle.
 Voici les pommiers dépouillés de leurs fruits dans la lumière d'automne:
   DSC03494.JPG
     Et pour les soirées fraîches , à déguster bien grillées au diable, juste entaillées pour éviter qu'elles n'éclatent , des châtaignes, récoltées au péril des doigts dans l'herbe humide de l'orée du bois. Elles aussi ce sont des rustiques, non calibrées... et avec une cloison intérieure. Il faut s'armer de patience pour les peler et goûter à leur saveur sauvage et fruitée.
 Avec des petits verres de " bourru ", c'est un régal des dieux!

DSC03498.JPG

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans gourmandises
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 19:56

 
  L'air était saturé d'une odeur sauvage de miel.
  Pas de doute, le pré constellé de corolles d'un jaune violent à force d'être franc, exerçait sur moi un charme auquel je cédais sans y prendre garde.
  Il me fallait emporter à la ville ce parfum enivrant, cette couleur!...
  Alors j'ai su: il suffisait d'en retirer "la substantifique moëlle", d'en faire du miel, oui, du miel, c'était évident!
  J'avais le vague souvenir d'avoir lu quelque part que l'on pouvait faire de la gelée de fleurs de pissenlit. Mais il fallait en cueillir des centaines pour en obtenir quelques grammes!...
 Là n'était pas le problème: des milliers s'étalaient autour de moi. Il suffisait de s'asseoir, de tendre la main, de détacher délicatement la fleur de sa tige laiteuse.
 Au début, je les ai comptées, puis j'ai oublié, tout au plaisir de choisir les plus belles, les plus fraîches, les plus épanouies. Tant de soleils , tant de lumière et d'allégresse dans ce cadeau des champs...Je me suis arrêtée quand le récipient a commencé à déborder de fleurs  et j'ai vu mes doigts...
 DSC03370.JPG Poissée de jaune d'or, pailletée de pollen, j'avais fait comme les abeilles qui entassent leur précieux  butin en pelotes sur leurs pattes! ...
 Mais n'est pas abeille qui veut...
 
    Trop fatiguée pour préparer les pétales dès mon retour et n'ayant aucun des ingrédients nécessaires à la fabrication de "mon miel", j'ai remis au lendemain la confection de la précieuse mixture. 395 grammes exactement à concocter lentement pour peut-être un petit pot, deux?

  Au matin, que du vert, celui des corolles refermées sur des pétales frippés et une odeur âcre.

 Adieu, miel, parfums et fleurs nourricières!...Ils m'ont bien eue, mes pissenlits!

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans gourmandises
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 18:39

 Aujourd'hui, sur la grande place, on a brûlé solennellement Carnaval, au son des tambours, le mannequin de paille qui symbolise depuis des temps immémoriaux l'année qui va mourir avant de renaître avec l'équinoxe de printemps. Fêter un 26 mars n'est peut-être pas très orthodoxe au regard des dates puisque normalement on est en plein carême,... mais peu importe! La tradition était revisitée avec chants, danses, un peu de charivari. Les enfants avaient passé des heures à se maquiller, se déguiser, à fabriquer des masques et ils ont défilé dans les rues pendant une petite demi-heure. Pour être fiers, ils l'étaient, jetant des poches de confettis aux parents et voisins qui les admiraient. C'était une petite fête très locale, un peu timide et réservée, à l'image de la Charente mais les sourires et le rassemblement de toutes les générations lui donnaient  de l'allégresse.
  Masques et déguisements sont revenus dans les maisons. Il n'y a plus qu'à commenter longuement les épisodes des préparatifs et de l'après-midi en dégustant les beignets de Carnaval bien mérités!
 350992024_abc35a9b29.jpg

 Pour les gourmands qui ne connaîtraient pas encore la recette des beignets (une parmi d'autres), la voici:

 _____ Ingrédients: pour 4 personnes

  130 g de farine; 1 gros oeuf; 10 cl de lait ou d'eau additionnée de crème fraîche liquide. 2 sachets de sucre vanillé; 2 cuillères à soupe d'huile; 10 cl de bière; 1 blanc d'oeuf; sucre glace;2 cuillères à soupe de rhum ambré (facultatif); huile de friture.


  __________Comment faire les beignets: (!!!) pâte à préparer à l'avance...

   VERSEZ la farine dans un saladier, ajouter le sel,, l'oeuf entier, le lait, le sucre vanillé, l'huile et la bière.
    FOUETTEZ le tout jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène (ajouter éventuellement le rhum)
    LAISSEZ REPOSER pendant deux à trois heures.
    BATTEZ  le blanc d'oeuf en neige légère et incorporez-le à la pâte.
    Faites CHAUFFER l'huile dans une poêle
    PLONGEZ-Y des petites louches de pâte jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées et qu'elles remontent à la surface. Faîtes plusieurs tournées.
    Utiliser une écumoire pour les sortir et EGOUTTEZ-les sur du papier absorbant et ROULEZ-les dans du sucre Glace
    DEGUSTEZ-les brûlants, c'est encore meilleur!!!
 
   On peut les agrémenter de confiture à la cuillère ou de compote chaude de pommes...MIAM!!!
   Avec du cidre doux ou un Vouvray, c'est ......Vous verrez!
 

Repost 0
Published by Mimi des Plaisirs - dans gourmandises
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:29
Fondantes, moelleuses et parfumées, elles sont un régal pour les papilles et sitôt vues, sitôt dégustées! Donc, pas de photo. A vous d'imaginer ... ou de cuisiner!
   Voici comment procéder  pour ce mets très fin à savourer à deux.

    Il suffit de 2 cailles, 2 grosses échalotes, 2 douzaines de gros grains de raisin frais, 1 grosse cuillère à soupe de graisse d'oie et de disposer d'un quart d'heure environ.

   Dans une petite cocotte en fonte, faire dorer les cailles 3 ou 4 minutes dans la graisse chaude en les retournant  régulièrement puis les en  retirer.

   A leur place, mettez à revenir les échalotes hachées jusqu'à ce qu'elles blondissent.

   Remettez les cailles, ajoutez les raisins, un demi- verre d'eau, salez, poivrez légèrement.

   Fermez  hermétiquement  la cocotte et laissez cuire à feu doux 15 minutes.

   Attendez  quelques instants avant  d'ouvrir et de servir très chaudes les petites cailles accompagnées de tagliatelles parsemées de parmesan.

   Avec une clairette de Die et comme dessert, des sorbets aux fruits de la passion, bien sûr, ce plat est sublimé !


Repost 0
Published by lesplaisirsdemimi.over-blog.com - dans gourmandises
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 14:51

549327141 2920572eb4

Ma rencontre avec ce délicieux petit chou nappé de chocolat chaud fut tardive.

Enfant, je ne connaissais rien de mieux que le craquant des nougatines des pièces montées que j'associais au plaisir des repas de fêtes et aux vivats inévitables dans une chaude ambiance de grandes tablées. Mais un jour, j'ai rencontré dans mon assiette à dessert, sur une route de vacances, d 'exquises profiteroles au chocolat dont je recherche depuis,avec nostalgie, la saveur primitive. La quête s'avère difficile...

Pour ce dessert des Dieux, il faut disposer de temps pour le déguster lentement, ouvrir délicatement la coque du chou qui doit être juste craquante pour y découvrir la surprise:

soit une crème pâtissière légère comme un flocon de neige, soit une crème glacée à la vanille des îles; puis d'un geste précis cueillir juste ce qu'il faut de chocolat chaud liquide, ni trop sucré, ni trop amer.

L'alliance du chaud et du froid, du tendre et du ferme enchante le palais et titille avec sensualité, mais se trouve rarement au rendez-vous.

On l'aura compris,la quintessence de ce mets succulent se refuse au glouton et ne supporte pas la médiocrité. Et l'on devient méfiant, à force de déceptions...

Repost 0
Published by lesplaisirsdemimi.over-blog.com - dans gourmandises
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 18:04

Flan pâtissier d 'hiver aux 4 fruits

Cette recette associe des saveurs douces et sucrées à une pointe légèrement acide qui en rehausse le goût.

Très simple à réussir, ce flan demande peu d'ingrédients, assez peu de temps et trouve sa place au dessert d'un repas léger ou mieux, à 4 heures pour des enfants affamés après une journée de grand air ou pour les grands, accompagné d'un thé aux agrumes ou encore d'un chocolat chaud.

Si vous le souhaitez, vous pouvez prévoir un fond de tarte brisée ou feuilletée, mais je préfère le fond légèrement caramélisé des fruits .

Pour gagner du temps, pour le flan, j'utilise la préparation ALSA (mais c'est mieux avec une crème pâtissière « maison »). Ensuite, je dispose sur le fond du moule généreusement beurré au beurre fin de Charente A.O.C, environ 100 grammes de raisins blonds gonflés dans le thé, 3 abricots secs moelleux coupés en très petits cubes, un kiwi mûr en petits dés, une banane mûre en fines rondelles.

Puis je verse sur les fruits la préparation du flan et je termine en aspergeant de gouttes d'eau de fleurs d'oranger.

Je mets le gâteau à cuire dans un four préchauffé à 210° pendant 25 minutes. Le dessus doit être bien doré et former une légère croûte.

Il est délicieux tiède, mais peut aussi se déguster très froid.

fevrier2010-014.jpg

photo: M.A.S

Repost 0
Published by lesplaisirsdemimi.over-blog.com - dans gourmandises
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 15:20

103957_pp_coquillettes_integrali_prosciutto_cotto_zucchine_.jpgA table!!!....
Et "ils" arrivent au cri familier. D'ailleurs, comment y résister?
C'est un appel au plaisir de se retrouver avec celui, celle, ou ceux  que l'on aime, l'occasion d' en profiter pour parler de tout, de rien, de dévoiler ses projets,  de confier ses soucis ou d' écouter enfin tranquille, le babil des enfants chéris.
C'est la perspective aussi de découvrir ce qui s'est préparé en grand mystère: parfois une merveille de raffinement et de nouveauté, parfois une délicieuse régression "coquillettes-jambon blanc" ou même un surgelé "relooké" avec grâce...
C'est la joie dans les yeux des convives, l'efficacité des coups de fourchette et le silence qui parfois s'instaure pour mieux savourer.
C'est la table bien dressée, l'harmonie des couleurs, des saveurs, des parfums doux ou puissants.
C'est l'espoir aussi de retrouver la "petite madeleine" qui ouvrira la porte des souvenirs.
C'est... à chacun de compléter!

Repost 0
Published by lesplaisirsdemimi.over-blog.com - dans gourmandises
commenter cet article